Ashtanga

Le yoga Ashtanga est un système de yoga classique indien liant respiration et mouvement. Ce système permet de développer force, souplesse et concentration via la pratique d’un enchaînement de postures (asanas) liées les unes aux autres par des mouvements (vinyasas) coordonnés avec une respiration profonde, forte et sonore ainsi qu’un travail interne activant des centres énergétiques spécifiques (bandhas). Cette approche posturale dynamique intégrant posture, respiration et concentration n’est pas seulement physique : avec le temps, elle devient spirituelle et méditative, et offre un moyen d’explorer notre identité.
L’Ashtanga a inspiré en Occident des styles comme le Vinyasa ou le Power Yoga – le yoga moderne tel que nous le connaissons. Traditionnellement l’Ashtanga est enseigné en « Mysore », du nom de la ville indienne.

L’Ashtanga est un système fondé sur le lignage (parampara). La méthode exacte est transmise de professeur à élève et la seule manière de l’apprendre est de l’apprendre d’un maître qui l’aura lui même apprise d’un maître… Et caetera. La pratique ne s’apprend ni dans un livre (même s’il y en a de bons, qui sont autant de supports intéressants mais pas suffisants) ni à l’aide de vidéos (même s’il y en a également pléthore en langue anglaise).

Le maître actuel représentant le lignage, Sharath Jois, réside à Mysore, en Inde, où il enseigne la méthode au KPJAYI de la manière dont il l’a apprise auprès de son grand-père Pattabhi Jois, qui l’a lui-même apprise auprès du légendaire Krishnamacharya, père du yoga contemporain connu notamment pour avoir officié au palais du Maharaja de Mysore jusqu’à l’indépendance de l’Inde, devenue république en 1947.

L’Ashtanga travaille à renforcer et détoxifier le corps, à maximiser les capacités respiratoires, à contrôler la respiration et le système nerveux, et apaiser le mental. La séquence de postures est intelligemment conçue afin de construire force musculaire et améliorer la souplesse articulaire et l’efficacité des organes internes. Toute élève prêt à fournir un effort constant et régulier peut pratiquer l’Ashtanga, indépendamment de sa morphologie, de son âge ou de toute autre considération. La pratique authentique de l’Ashtanga sera adaptée à l’élève, à son niveau, permettant une progression vers de nouveaux horizons. La transpiration et le travail fournis sur le tapis permettront de développer un calme et une force mentale utiles dans tous les aspects de la vie citadine.

Le mot Ashtanga (= 8 membres en sanskrit) trouve son origine dans le deuxième chapitre des Yoga Sutras du sage Patanjali. Les Yoga Sutras sont un des écrits fondamentaux du yoga, au point que Krishnamacharya a été jusqu’à dire que ce qui n’est pas dans les Yoga Sutras n’est pas du yoga. Pour simplifier les choses on pourrait dire que ce cheminement selon 8 membres combine éthique morale, pratique posturale, contrôle de la respiration, introspection et contrôle mental. Le sage Patanjali est souvent représenté en Inde avec un corps d’homme et 1000 têtes de serpents blanches et brillantes.. Le serpent, qui représente la sagesse et la connaissance, est particulièrement révéré en Inde. Les nombreuses têtes de Patanjali illustrent ainsi son besoin et sa capacité à transmettre le savoir de multiples manières à de multiples personnes. Le sage tient une conche afin de sonner le glas de la Création, un disque afin de trancher l’Ego et une épée rappelant son savoir de la Vérité ultime. Les Yoga Sutras ont traversé deux millénaires et continuent encore aujourd’hui de définir la pratique du yoga et donc de l’Ashtanga.

La tradition et la transmission sont centrales dans le système Ashtanga.. Les ashtangis suivent le calendrier lunaire et ne pratiquent pas les jours de pleine et nouvelle lune où ils se reposent. Les professeurs passés et présents sont honorés pour le savoir qu’ils transmettent en enseignant la méthode telle qu’elle leur a été enseignée, sans déviation créative certes, mais suivant une approche non dogmatique adaptée au cas particulier de chaque élève. La pratique de l’Ashtanga se développera de manière différente chez les uns ou les autres et chacun ira vers sa vérité intérieure à sa manière. La libération de la souffrance est garantie, tout n’est qu’une question de temps !